ATELIER d'ELABORATION n° 2 - Mobilité. Relevé de propositions

1
Atelier n°2
d’élaboration du programme Plan Climat de la Communauté de communes Bassée Montois

Thème mobilité - transports
Réunis le 10 / 05 / 2021, les participants au Club Climat ont fait les propositions suivantes.

Réduire les obligations de se déplacer

■ Créer des tiers-lieux qui soient tout à la fois des lieux de rencontres, d’échanges, d’ateliers de recyclage et de coworking.
■ Favoriser le télétravail auprès des entreprises et des administrations - notamment dans les services communaux et communautaires.
■ Inciter les producteurs locaux à installer des distributeurs automatiques partagés, au centre des villages – et favoriser l’emplacement de ceux-ci.
■ Créer un Centre d’accès aux différentes administrations, qui serve de guichet unique de proximité des services publics - et permette ainsi de réduire les déplacements.
■ Mettre en place, dans chaque Mairie, un ordinateur en accès public et une assistance, afin de permettre aux personnes éloignées de l’informatique d’avoir accès à Internet, et de réduire ainsi la fracture numérique.
■ Mener une étude sur l’offre et les besoins du territoire en matière de télémédecine.


Rendre plus efficients les transports en commun, notamment en facilitant l’intermodalité
■ Réorganiser les trajets et les horaires de certaines lignes de bus, afin que leur desserte corresponde mieux aux cadences des trains.
■ Rendre payant le stationnement autour des gares, afin de rendre le déplacement en transports en commun plus attractifs.
■ Réduire le coût du Pass Navigo pour les jeunes, en apportant une aide aux familles dont les enfants doivent prendre les transports pour leurs études.
■ Développer davantage les Transports en commun vers Provins.


Réduire les pollutions automobiles

■ Promouvoir fortement l’écoconduite, par un Plan de sensibilisation fort s’adressant à tous les acteurs.
■ Note ETIK-PRESSE : moyens possibles, déjà mis en place dans d’autres territoires :
 Offrir des formations à l’écoconduite à tous les personnels territoriaux.
 Afficher des messages en faveur de l’écoconduite sur les véhicules municipaux et de la Communauté.
 Offrir aux habitants des autocollants en gaveur de l’écoconduite, afin qu’ils les placent sur leur véhicule.
 Organiser des campagnes d’information – sensibilisation répétées, en faveur de l’écoconduite, sur tous les supports de communication de la Communauté et des communes.
 Mettre en ligne sur le site de la Communauté des logiciels et des vidéos pédagogiques sur l’écoconduite.
 Offrir des formations écoconduite aux habitants volontaires – notamment à l‘occasion de la semaine de la mobilité douce, du développement durable ou d’un « jour de l’environnement ».
 Agir avec les entreprises, pour qu’elles offrent également des formations écoconduites à leurs salariés.
 Travailler avec les assurances pour réduire le coût de ces formations, pour les habitants, les entreprises et pour la Communauté.
 Organiser régulièrement des « Concours d’écoconduite ».
 Organiser des formations auto-conduites dans les collèges.

■ Rendre les flottes automobiles communales et intercommunales moins émettrices, en optant systématiquement pour des véhicules moins polluants, lors du renouvellement du parc.
■ Etudier la possibilité de remplacer les bus actuels par des véhicules plus « propres ».


Lutter contre la voiture solo ; favoriser le covoiturage et les solutions alternatives

■ Etudier la création de nouvelles aires de covoiturage.
■ Etudier la possibilité de relier les aires de covoiturage à des réseaux de bus, et à des réseaux cyclables, en y installant des parkings vélos sécurisés.
■ Informer le grand public sur les sites de covoiturage déjà existants.

■ Etudier la possibilité de mettre en place sur le territoire des lignes de « covoiturage-autostop » sécurisés de type « Rézo Pouce » (voir https://www.rezopouce.fr)
■ Etudier la possibilité d’installer dans chaque village un véhicule électrique mis à la disposition de tous, sur la base d’un système de réservation simple.
■ Informer les habitants sur les possibilités d’autopartage entre particuliers, et soutenir les initiatives en la matière.
■ Tenter d’initier des ramassages scolaires alternatifs en étudiant avec les écoles et les associations de parents d’élève la possibilité de mettre en place des « transports scolaires doux » (pédibus, vélobus, papybus, hippobus…)


Développer l’usage du vélo et autres modes de transports doux

■ Améliorer et développer le réseau cyclable sur le territoire, à travers un grand Plan Vélo.
■ Travailler avec le département pour que chaque réfection de voirie s’accompagne de la création de pistes cyclables.
■ Réaliser une cartographie et un audit des chemins pouvant s’intégrer au réseau cyclable.
■ Réaménager les voies communales.
■ Réaliser des liaisons douces à l’intérieur des villages.
■ Développer des « Zones de rencontre partagées » en cœur de bourgs.
■ Installer des garages vélos sécurisés auprès des gares, dans les écoles et aux abords immédiats des arrêts des transports scolaires.

■ Valoriser l’usage du vélo, pour le Climat et pour la santé.

■ Sensibiliser fortement les automobilistes, afin qu’ils respectent davantage les cyclistes.
cron