agriculture et alimentation

1
Bonjour,
Je suis une citoyenne sensible à cette problématique ce qui m'a amené à participer à des actions en lien avec la COP 21, en particulier sur le thème agriculture et alimentation.

Pour aller vers plus d'autonomie alimentaire, réduire les importations et baisser les GES, je regrette de ne pas avoir trouvé de données relatives à la destination des productions :
-quel pourcentage dédié à l'alimentation animale ou humaine?
- quel part destinée à l' exportation
- part des importations pour le territoire.

Si ces données sont disponibles, il serait intéressant de pouvoir les consulter.

Par ailleurs, je me permet de publier la synthèse du récent rapport de l'Adème afin de le soumettre à notre réflexion collective:
"Contexte 14.04.2021
FR L’Ademe révèle l’empreinte de nos régimes alimentaires sur les sols – La France pourrait théoriquement se nourrir seule, puisque, selon l’Ademe, la surface nécessaire à l’alimentation de sa population correspond approximativement à celle de sa surface agricole utile (SAU). Mais, dans les faits, un tiers est situé hors des frontières, tandis que 12 millions d’hectares hexagonaux sont consacrés à des productions exportées. Un constat « qui questionne la résilience globale du système agricole et alimentaire français et ses impacts environnementaux », selon un rapport de l’Ademe (Agence de la transition énergétique) présenté le 13 avril. Par exemple, la viande représente 8 % des importations de denrées en tonnes, mais 40 % des surfaces mobilisées au titre de l’alimentation des Français et 71 % des émissions importées. « Certaines terres agricoles, en France et à l’étranger, pourraient être libérées si la part carnée de l’alimentation et celle des importations agricoles diminuaient », défend l’Ademe.
https://www.contexte.com/agro/briefing/2021/04/14/..."

Anne Pinault
cron