ATELIER d'ELABORATION n° 1 - Bâti, habitat. Relevé de propositions

1
Atelier n°1
d’élaboration du programme Plan Climat de la Communauté de communes Bassée Montois


Thème bâtiment / habitat
Réunis le 04 / 05 / 2021, les participants au Club Climat ont fait les propositions suivantes.

Sensibiliser les propriétaires à la rénovation de leur logement et aux bons usages

■ Editer un guide très concret de la rénovation énergétique, permettant à chacun de s’orienter entre les différentes techniques, les différentes aides, les différentes certifications, les différents acteurs pouvant accompagner les habitants. Présenter aussi les bons usages et les bons gestes climatiques dans le logement. Mettre ce guide en ligne.

■ Editer un Guide du chauffage, mettant en lumière les avantages financiers et climatiques des différents types de chauffage – y compris solaire thermique – ainsi que des aides auxquelles on peut prétendre lors du changement de son installation (notamment : Fonds Air Bois).

■ Sensibiliser les habitants aux démarches d’amélioration de leur logement. Notamment :
■ Etudier la possibilité de réaliser une thermographie aérienne, par drone – et informer les habitants dont les logements semblent nécessiter une rénovation énergétique.
■ Travailler avec les fournisseurs d’énergie, afin de cibler précisément les zones de « surconsommation » énergétique. Croiser ces données avec l’âge des habitations, afin de bien cerner les zones où intervenir.
■ Dans ces zones, organiser des visites de quartier offrant à chacun la possibilité de bénéficier d’un pré-diagnostic énergétique, à l’aide de caméras thermiques.
■ Organiser, si possible, des visites de bâtiments « modèles ».
■ Mettre en place dans chaque commune un « référent » Climat, formé, capable d’orienter les habitants vers les différents acteurs de la rénovation, et de les inviter aux ateliers « Tu Perds Watt » - voir ci-après.
■ Interroger chaque ménage (par questionnaire boîté), afin d’identifier tous ceux qui pourraient être intéressés par une démarche d’amélioration de leur bâti, et les orienter sur les ateliers « Tu Perds Watt » - voir ci-après.

■ Lancer des concours inter-habitants sur l’habitat (ex : « Familles à énergie positive »).

■ Lors de ces différentes occasions, inviter les habitats intéressés à agir, en leur distribuant le Guide de la rénovation, et en les orientant vers le conseiller de la Communauté de communes.

■ Dans les différentes communes, proposer aux habitants des « Ateliers Tu Perds Watt » pédagogiques pour faciliter leur approche de la rénovation de leur logement, et améliorer leurs usages, en insistant sur les économies monétaires qu’ils peuvent réaliser. Lors de ces ateliers :
■ Présenter aux participants les différentes aides auxquelles ils peuvent prétendre. Les diagnostics qui peuvent leur être utiles, les acteurs qui peuvent les aider dans leurs démarches.
■ Aider les gens à mieux apprécier leurs dépenses énergétiques, et leurs factures.
■ Former les gens à l’usage du compteur Linky, afin qu’ils puissent mieux suivre leurs consommations électriques.
■ Leur fournir des données statistiques, permettant d’évaluer les consommations énergétiques moyennes par volume et par type d’habitation.
■ Présenter les bons gestes et les bonnes pratiques afin de réduire les consommations d’énergie dans l’habitat.

■ Présenter dans les journaux municipaux des dossiers pratiques « Energie et Habitat », réalisés au niveau communautaire.
■ Réaliser des expositions itinérantes reprenant ces dossiers pratiques.
■ Organiser dans le même temps des opérations de sensibilisation des scolaires.

Mieux accompagner les habitants dans leurs démarches de rénovation

■ Renforcer la communication sur les acteurs pouvant accompagner la rénovation énergétique. Mieux faire connaître l’existence :
■ des conseillers « Faire »,
■ de la Plateforme Territoriale de la Rénovation Energétique (PTRE) du département,
■ du conseiller travaillant pour la Communauté de communes.
■ Du CAUE.

■ Si besoin, renforcer les capacités d’intervention du conseiller travaillant pour la Communauté de communes.

■ Conventionner avec la PTRE, et mettre en place avec le conseiller communautaire des permanences « rénovation » sur le territoire.

■ Travailler avec le CAUE, afin de mettre en place des accompagnements « de terrain » pour les propriétaires s’engageant dans une rénovation.

■ Travailler avec les entreprises locales pouvant intervenir dans la rénovation du bâti.
■ Editer un Guide des entreprises RGE présentes sur le territoire.
■ Travailler avec la Chambre des Métiers pour organiser des groupements d’artisans réellement qualifiés en matière énergétique, et orienter les habitants vers ces professionnels.
■ Etudier la possibilité de proposer une Charte d’engagements à ce professionnels RGE.
■ Notamment : insister sur la nécessité de considérer la rénovation « globalement » en prenant en compte le bilan carbone des matériaux employés ; et favoriser les produits locaux et bio-sourcés.
■ Etudier la possibilité d’offrir des « achats groupés » pour la rénovation des logements – et accompagner cette offre par la mise en place d’un système de maîtrise d’œuvre.

Inciter les propriétaires à se lancer dans la rénovation énergétique – y compris les bailleurs

■ Etudier la possibilité d’exonérer partiellement de la taxe foncière les propriétaires ayant engagé des travaux d’amélioration des logements.

■ Mettre en place un Permis de louer, intégrant un volet climatique et environnemental.

Lutter contre la précarité énergétique.

■ Travailler avec les bailleurs sociaux pour former leurs locataires aux économies d’énergie et aux bons gestes, ainsi que pour les encourager à assainir et isoler leurs logements.

■ Initier des opérations de rénovation en auto-construction ou en partenariat avec les artisans (ex : les opérations « Isole Toit – Mais pas tout seul » mis en place par les Parcs Naturels).



Rendre exemplaires les bâtiments communaux, leurs usages et l’éclairage public.

■ Faire intervenir, avec le SDESM, un Conseiller en économie partagée.

■ Réaliser un diagnostic de l’ensemble des bâtiments publics, et engager un plan de rénovation, ciblé prioritairement sur les bâtiments les plus énergivores.

■ Engager, avec le SDESM, un « Plan Lumière » au niveau communautaire et communal, visant à réduire fortement l’ensemble des consommations liées à l‘éclairage public.

■ Faire des futurs bâtiments publics des exemples en matière énergétique – et se servir de ces constructions pour sensibiliser le grand public.

■ Favoriser les matériaux locaux et biosourcés dans les futures constructions publiques
.
cron